LA CRÉATRICE

la créatrice.jpg

"Je fais de la mode sans pour autant aimer la suivre.

Depuis toute petite, je ne me sens pas à l'aise avec la conformité. Lorsqu'une copine de classe me montrait sa dernière paire de converses très tendance, moi je restais avec mes ballerines que j'adorai!

Peut-être un peu complexe et peu souvent comprise, j'ai dû me créer mon monde: celui que je vous propose aujourd'hui.

Un monde dans lequel chacun pourrait s'exprimer librement, décider de s'habiller comme il le souhaite sans suivre des carcans normatifs.

Plus qu'un vêtement...une philosophie!"

Marion Waterkeyn

LE DÉBUT DE L'HISTOIRE

Bercée par le monde de l’art dès l’enfance avec un père collectionneur de tableaux, de vases vénitiens et de sculptures et ayant des ancêtres gantiers de luxe et bijoutiers, je grandis autour d’œuvres d’art et d'artisanat.

Artiste dans l'âme, je crée depuis l'enfance.

La création de bijoux en perles, la mosaïque, la peinture, la danse et le théâtre...tout m'inspire!

C'est à l'âge de 16 ans que j'achète mes premiers tissus au marché Saint-Pierre à Paris. Coup de cœur immédiat, j'ai tout de suite réalisé quelques modèles à la main sans machine à coudre, sans patrons, que j'ajustais à mon corps intuitivement.

Déjà je réalisais que je voulais créer des vêtements innovants qui s’adapterait au plus proche de notre morphologie.

bijoux anciens.jpg

L'ÉCOLE DE LA CHAMBRE SYNDICALE DE LA COUTURE PARISIENNE

En 2008, j’intègre la prestigieuse école spécialisée dans la Haute Couture : l’école de la Chambre Syndicale de la Couture Parisienne.La formation étant en alternance, j’ai eu l’occasion de travailler pour une créatrice de robes de mariées parisienne à Saint-Germain-des-Près ainsi que chez Isabel Marant en tant que modéliste. C’est après que je me tourne vers les créateurs indépendants tout en étant en freelance.Cela m’a permis de collaborer avec Idéal Blank en tant que modéliste, de travailler pour une créatrice de l’Atelier d’Attika dans le sur-mesure et pour des clients particuliers.

LONDON CALLING

A 25 ans, afin d’améliorer mes compétences et mon anglais, je décide de partir à Londres.Après diverses expériences, j’ai travaillé en tant que tailleur pour homme chez Ermenegildo Zegna. 

Expérience très enrichissante mais pas assez créative.

Je décide donc de rentrer sur Paris pour fonder ma marque.

jupe rose à fleurs.jpg

LA RÉVÉLATION

Après mes formations et des expériences chez des créateurs et tailleurs reconnus, je ressens l'envie de faire quelque chose de différent dans la mode.

Ce besoin anti-conformiste s’est accentué par une  envie viscérale de créer une mode différente, utile et bienveillante.

Je décide alors de proposer une mode responsable qui évolue avec nos humeurs et nos envies.

De là est née ma marque éponyme Marion Waterkeyn.

Pour que la mode soit tournée au service de l'humain et non l'inverse.

jupe sac rose.jpg

Porter du Marion Waterkeyn c’est se sentir libre de choisir,

c’est sortir du cadre en respectant qui l’on est.